Open/Close Menu Le Rotary Club Paris-Haussmann : promouvoir l'art, la culture et l'ouverture à l'international au service de l'action humanitaire

Bonne année à toutes et à tous !

Le Saint du Jour

Sainte Alix : née en 1576 à Remiremont, dans les Vosges, Alix le Clerc fonde la congrégation Notre-Dame pour instruire les jeunes filles pauvres : initiative révolutionnaire à l’époque…

Evènements

Mort en 1873 de NAPOLÉON III

Vie assez extraordinaire, même parfois rocambolesque. Il aura été le dernier Emprereur de la France et le Premier Président de la République,

Cette période assez charnière entre les sursauts de la Révolution, l’incroyable périple napoléonien- dont il cherchera à raviver l’esprit, et les débuts de l’industrialisation – sera marquée par l’ambivalence qu’il a incarné entre l’ancien et le nouveau monde

Neveu de Napoléon 1er, fils de son frère Louis Bonaparte et de Hortense de Beauharnais, il nait au Palais des Tuileries à Paris,  en 1808 ; avec la chute du 1er empire en 1815, il suit sa mère exilée en Suisse alémanique(sur les bords du lac de Constance)

Après plusieurs coups d’état manqué, il sera successivement exilé en A mérique, puis à Londres mais il profitera des faiblesses politiques pour revenir dans la vie politique francaise et parviendra à se faire élire Président de la 1ère République en 1848. Le 2 décembre 1851, il organise un coup d’état qui renverse la II république et en 1852, il instaure officiellement le second Empire.

Le Second empire, sera une période de grande transformation de la société française. La philosophie politique qu’il met en place est une synthèse du bonapartisme, mêlé à du romantisme, du libéralisme autoritaire et du socialisme utopique. Son règne est marque par un développement industriel, économique et financier porté par une forte croissance mondiale

En 1853, il épouse une princesse espagnole, Eugénie de Montijo- et démarre une période fastueuse de luxe et de prospérité économique : des crinolines, des cocottes, sur des airs d’Offenbach, la naissance des Grands Magasins, des grandes banques (frères Pereire..), les grandes innovations techniques (le canal de suez)- Les art explosent et l’urbanisme également :

C’est  la transformation de Paris sous l’autorité du préfet Haussmann.

Napoléon III avait été impressionné par la Ville de Londres qui était alors une référence pour l’hygiène et l’urbanisme moderne, alors que Paris se présentait encore comme une ville du Moyen Age, rues étroites et insalubres.

En 18 ans, Haussmann qui n’était pas architecte, Mais le préfet va complètement transformer Paris, en créant de grandes avenues, des parcs, des perspectives, cet faciliter l’écoulement des flux de marchandises et de population, tout en créant une esthétique du rationnel où les immeubles se ressemblent tous ; il fait construire des ponts, et des églises (st augustin avec Baltard, la Trinité) et il absorbe les communes limitrophes, en agrandissant les limites de Paris .On estime que ces travaux ont modifié Paris à 60%

Napoléon III mène une politique extérieure ambitieuse visant à restaurer la puissance de la France dans le monde, une expansion coloniale mais également l’agrandissement du territoire en récupérant les comtés de Nice et la Savoie. Cet édifice est fragile, compte tenu des fortes tensions sociales, et internationales : les tensions avec la Prusse aboutiront à la guerre de 1870 et à la défaite de Sedan où il sera capturé et envoyé en exil en Angleterre où il mourra le 9 janvier 1873.

Bernard de FONTENELLE, mort le 9 janvier 1757 

Né à ROUEN en 1657, homme de lettres, il meurt à 99 ans : prend parti pour les Modernes ds la querelle qui oppose les Anciens et les Modernes, il siègera 66 ans à l’Académie Française.

Il est connu pour ses citations pleine d’esprit, teintées de misanthropie :  « plus je regarde les hommes, plus j’aime mon chien… »

Célibataire, il reste séduisant jusqu’à un age avancé :

Ramassant l’éventail d’une jeune femme, à 90 ans, il lui souffle « ah ! si j’avais encore mes 80 ans »

Ou à une centenaire (oui, il y en avait à l’époque) qui lui disait « la mort nous a oubliés »  , il répond « chut, elle pourrait nous entendre… »

CategoryActions

Rotary Club Paris Haussmann © 2018 - Mentions légales

Suivez-nous :